Pourquoi le diabète interesse-t-il tant les acteurs du digital?

415 millions de diabétiques.

C’est le chiffre alarmant issu des données récentes de l’OMS. En France, le diabète touche 6% de la population, soit près de 3,5 millions de personnes parmi lesquelles 800 000 cas s’ignorent. D’ici 2040 ce chiffre atteindra les  642 millions. Le diabète est devenu un véritable Fléau.

Comment en est-on arrivé à ce stade?

Les réponses sont assez simples.Parmi les causes du diabète, il y a toujours les facteurs de prédisposition (gènes, antécédents familiaux, etc.). Bien sûr, le vieillissement de la population, le dépistage précoce et l’amélioration de l’espérance de vie des personnes traitées sont corrélés mécaniquement aux chiffres.

Mais l’accroissement constant du nombre de diabétique s’explique surtout par les facteurs sociaux et environnementaux : surpoids, obésité, manque d’activité physique, sédentarité constituent les principales causes du diabète en France et dans le monde.

Aujourd’hui l’essor du digital santé propose des outils ingénieux pour endiguer la propagation de la maladie, mais la question posée ici est : quelle est leur motivation ?

Le diabète, véritable tsunami économique…

Entendons-nous bien, le développement d’outils connectés n’est pas motivé que par la volonté d’endiguer la propagation de la maladie mais bien par l’impact économique que le marché du diabète représente. Il en va de soi, si le nombre de personnes atteintes augmentent, le coût de leur prise en charge également.

827 milliards de dollars.

C’est ce que représente le marché mondial du diabète. Alors je ne suis pas surprise que des acteurs tels que le groupe pharmaceutique français Sanofi et le géant du web Google s’associent et investissent 248 millions de dollars pour la création d’une co-entreprise, Onduo, qui proposera aux diabétiques des services et objets connectés.

Panorama des solutions 

1) Le plébiscite des applis.

Selon une étude récente de la fédération française des diabétiques,  50% des diabétiques en France utilisent une application mobile, estimant qu’elle leur est indispensable. Autre élément marquant : plus de la moitié des non utilisateurs se déclarent prêts à en télécharger une, si celle-ci leur est recommandée par un professionnel de santé.

Aujourd’hui il existe une pléiade d’applications mobiles : Actelin, Gluci-Chek,mySugr Carnet de diabète, Insulia, Barnabé pour les 3-6 ans, Diabeo, et tant d’autres.

2) Prévention et suivi de la maladie à la trace

Les objets connectés tels que la smartwatch « Sugar », dotée de capteurs envoyant des informations vers une app mobile ou un service web, permettent le suivi en temps réel de sa glycémie.

D’autres vont encore plus loin comme la semelle à capteurs de pression connectée, Feetme, réduisant le risque de plaie chez le patient diabétique, par l’analyse des forces de cisaillement anormales pendant la marche au quotidien.

3) Un robot pour aider les enfants diabétiques.

Son nom est Charlie. Développé par l’Organisation néerlandaise pour la recherche en sciences appliquées (TNO), Charlie avec ses yeux en forme de bille et ses hauts parleurs en guise d’oreille demande aux enfants de répondre « vrai ou faux » aux questions posées par l’intermédiaire d’une tablette. Ses créateurs entendent ainsi développer un personnage qui aide les enfants à comprendre leur maladie.

Mon avis:

Selon moi, le développement d’outils connectés pour les personnes atteintes du diabète est une étape indissociable de la prise en charge de la maladie.  La responsabilisation du patient est une condition sine qua non pour une prise en charge efficiente.

Mais soyons réalistes, bon nombre de ces outils connectés ont un prix minimum de 50 euros, hors le diabète fait de plus en plus de ravages dans les pays en voie de développement, où les personnes n’ont pas les moyens de pouvoir s’offrir ces solutions. Avec le temps j’espère que le coût de ces solutions se démocratisera afin qu’elles soient accessibles à tous.

E.G #BeDigital#Esanté#Diabète

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s